Vous êtes lycéen, étudiant ou salarié et vous vous rendez compte que ne savez pas vers quel métier vous tourner ? Pas de panique, vous n’êtes pas le seul dans ce cas-là. Pour vous aider à vous y retrouver, et devant la multiplication des annonces de recrutements dans le génie climatique, la rédaction d’Atout Homme s’est décidée à vous parler d’un métier très prometteur : l’ingénieur en génie climatique.

Pourquoi est-ce un métier prometteur ?

genie-climatique

Avant toute chose, il est important d’expliquer en quoi consiste le métier d’ingénieur en génie climatique.

L’ingénieur en génie climatique travaille pour améliorer le confort thermique des particuliers et des entreprises. Expert en énergies renouvelables, il sait composer des solutions innovantes et écoresponsables avec les contraintes qui lui sont imposés : préservation de l’environnement, maîtrise des consommations énergétiques, respect des normes de sécurité.

C’est ainsi les ingénieurs en génie climatique qui utilisent des produits tels que les planchers chauffants, la ventilation par déplacement d’air, la climatisation à basse consommation, etc. De la réflexion à l’installation, l’ingénieur effectue des études techniques, réalise des plans, choisit les meilleurs matériaux, puis effectue de nombreux tests.

Une fois la phase de test finie, l’installation est opérationnelle. L’ingénieur va donc s’occuper du suivi des équipements et chercher pourquoi pas à les améliorer davantage.

Ce métier est très prometteur car l’environnement et l’écologie sont deux sujets qui nous concernent de plus en plus vivement. Nombreux sont les gens, les entreprises mais aussi les États à vouloir faire baisser leur consommation énergétique pour le bien de la planète. Or, le travail de l’ingénieur en génie climatique est justement de répondre à ces problématiques.

De plus, un ingénieur n’est pas cantonné à un seul domaine d’activité. L’expertise en génie climatique est très recherchée dans les secteurs de l’architecture, du BTP, des extractions, des énergies, de la maintenance, de l’entretien ou encore de la recherche. De plus en plus demandé, les lieux d’exercice sont également pluriels : entreprise d’installation, bureau d’étude en génie climatique, société d’exploitation, administration…

Comment devenir ingénieur en génie climatique ?

environnement-nature

Le métier d’ingénieur en génie climatique vous plaît ? Alors voici comment accéder à cette fonction.

En premier lieu, il est nécessaire de rester cinq ans sur les bancs de l’école, puisque le niveau d’accès à ce travail est bac + 5. Durant ces cinq années d’études, vous devrez vous orienter vers une école d’ingénieur généraliste ou spécialisée dans l’énergétique. Seule l’INSA de Strasbourg propose une filière complète en génie climatique et énergétique.

Vous pouvez également opter pour le parcours universitaire avec un cursus option énergie ou thermique. Des diplômes variés vous permettent ainsi de devenir ingénieur en génie climatique, comme :

  • Le diplôme d’ingénieur de l’Ecole nationale supérieure de l’énergie, de l’eau et de l’environnement (Institut polytechnique de Grenoble)
  • Le diplôme d’ingénieur spécialité thermique énergétique (Ecole polytechnique de l’Université de Nantes)
  • Le diplôme d’ingénieur de l’INSA de Lyon spécialité génie énergétique et environnement
  • Un master recherche en énergie spécialité sciences thermiques

En plus de cette formation universitaire, la formation continue est indispensable pour rester à jour dans un domaine en grande évolution. Nouvelles réglementation, nouveaux produits… l’ingénieur doit se tenir informé en permanence et développer son champ de compétences, pour pouvoir répondre aussi bien aux exigences d’un recrutement dans l’environnement que dans l’efficacité énergétique.

Avec un salaire débutant d’environ 2 500 euros pour un statut salarié, l’ingénieur en génie climatique peut voir sa situation continuer de s’améliorer. Après plusieurs années d’expériences, il peut aisément devenir chef d’entreprise, directeur d’exploitation ou ingénieur expert.