agence immobilière

Pour trouver un logement, plusieurs possibilités sont envisageables : soit on lit les petites annonces, soit on passe par les vendeurs de liste ou les agences immobilières. Ces dernières servent d’intermédiaire entre le bailleur et le locataire, elles permettent également de régler certains problèmes. On fait le point sur le rôle des agences immobilières dans la recherche d’un logement.

agence immobilière

Une agence immobilière est un commerce, souvent une entreprise dont la fonction est de proposer ses services et moyens pour la négociation et le conseil en matière de biens immobiliers. Elle met en relation les personnes qui désirent acheter ou louer et celles qui possède un bien immobilier.

Elle peut rechercher un logement pour quelqu’un ou recruter un locataire pour un bailleur. Il est également dans ses fonctions de gérer les problèmes que peuvent rencontrer les locataires et les propriétaires tout en leur servant d’intermédiaire.

Gain de temps sur la recherche du logement

Avoir recours à une agence immobilière nous permet de gagner du temps quand on est à la recherche d’un logement, que l’on cherche un bien immobilier à Tours ou bien un bien immobilier à Nîmes par exemple. Les agences immobilières ont toujours en stock un fond de biens immobiliers à louer, ce qui permet de répondre aux demandes.

A savoir : depuis 1989, le bailleur et le locataire doivent recevoir en parts égales les frais liés à la rédaction du contrat de location. Soit un mois de loyer pour chacune des parties.

Le contrat de location

Depuis 1989, tout bail doit être écrit. Que le bien immobilier se situe à Pau ou ailleurs en France, généralement, il est valable pour trois ans. Ceci dit, le locataire peut partir à tout moment tout en respectant un délai de préavis de trois mois.

Ce contrat de location contient des informations sur le locataire, le bailleur et le logement, ce qui permet de bien encadrer les conditions de location. Voici donc la liste des informations demandées :

– le nom et l’adresse du bailleur;
– la date du début et la durée du contrat;
– la description du logement et de ses annexes;
– l’adresse du logement;
– le montant du loyer, les modalités de paiement et de revalorisation
– l’énumération des parties communes s’il en existe;
– le nom et l’adresse des personnes se portant caution;
– le délai de préavis;
– l’utilisation faite du logement.

En revanche, on trouve parfois certaines clauses sur les baux qui n’ont aucune validité. Le contrat reste néanmoins valable mais ces clauses ne peuvent pas être fondées.

Le contrat de location ne peut cependant pas :
– obliger le locataire à autoriser les visites les jours fériés et plus de deux heures par jour les jours ouvrables
– obliger le locataire à choisir une assurance habitation particulière
– imposer les règlements du loyer par prélèvement automatique
– engager une responsabilité collective en cas de dégradation des parties communes
– autoriser le propriétaire à rompre le bail en cas de non paiement du loyer, des charges, etc.

Mise en garde

  • Le bailleur ne peut en aucun cas empêcher un locataire d’exercer une activité politique, syndicale ou confessionnelle.
  • Attention, vous ne devez pas non plus signer de contrat de réservation.C’est une procédure que demande parfois les agences aux locataires et qui nécessite un versement d’une somme d’argent. Cette somme, bien souvent, ne vous sera pas rendue si l’affaire n’est pas concluante.
  • Evitez de faire appel aux vendeurs de listes. Il arrive que parfois, les logements qu’ils vous proposent soient déjà loués