intention achat immo

Un récent sondage Ipsos/Nexity dévoile que les intentions d’achat immobilier sont en léger recul. Seuls 12% des français envisagent en effet d’acheter un logement au cours des 12 prochains mois.
Cette légère baisse est-elle liée aux prix des appartements et des maisons ? Le contexte économique est-il défavorable à l’achat ? Zoom sur les résultats de l’étude.

Les français frappés par la morosité

achat-immobilier-maison

Le recul de 1% des intentions d’achat est en partie lié à la morosité qui touche les français. Seulement 5% des français sondés pensent que la situation économique va s’améliorer. Un chiffre à la fois défavorable à l’augmentation des intentions d’achat et à la multiplication des offres de ventes de maisons et d’appartements.

NB : les français sont les plus pessimistes d’Europe… 12% des belges et 16% des allemands pensent que l’économie va repartir, contre 5% des français.

Un regain d’optimisme ?

La baisse des intentions d’achat immobilier en France est surprenante car l’indice de confiance des ménages a augmenté de 3 points en septembre 2015 pour atteindre son plus au niveau depuis 1997 (source : Insee).

Cette tendance se traduira très probablement par une nouvelle hausse des intentions d’achat en France.

Acheter ou ne pas acheter ?

Les français qui souhaitent acheter sont principalement motivés par un besoin de se loger dans ce qui sera leur future résidence principale.

Ceux qui ne souhaitent pas acheter avancent d’autres arguments :

  • 54% sont suffisamment satisfaits de leurs conditions de logement actuelles pour ne pas franchir le pas de l’achat
  • 26% sont freinés par leurs moyens de financement
  • 4% considèrent que la situation économique n’est pas suffisamment stable
  • 2% estiment que les prix de l’immobilier sont trop élevés

Ce dernier point nous rappelle l’importance de l’estimation du prix d’un appartement ou d’une maison pour ne pas subir les conséquences d’une vente qui s’étire dans le temps.