conducteur-routier-bus

Conduire un bus ou un autocar, c’est bien sûr transporter des voyageurs, mais c’est aussi leur offrir des conditions optimales de confort et de sécurité, les accueillir et les renseigner tout au long de leur trajet.

Le rôle du conducteur routier de voyageurs

Le conducteur d’autobus ou de car assure les opérations de conduite du transport routier de voyageurs sur des lignes régulières : transport scolaire, lignes urbaines ou interurbaines, conduite de véhicules spécialisés ou d’autocar de tourisme. Il informe et accueille les voyageurs, délivre les billets de transport et encaisse l’argent en retour. Il remplit une feuille des comptes mentionnant les opérations de caisse.

Le conducteur routier de voyageurs veille également au respect des règles de sécurité : il surveille le bon fonctionnement de son véhicule et signale les problèmes techniques aux services d’entretien.

Il peut réaliser tout ou partie de ces tâches selon le type de transport auquel il est affecté. Il peut en effet circuler dans une grande ville ou bien effectuer la liaison entre plusieurs villes ou villages. Dans ce dernier cas, il s’agit souvent de service spécialisé dans le ramassage scolaire ou le transport de personnel d’usine.

Les formations pour devenir conducteur routier de voyageurs

formation-conducteur-bus

D’une manière générale, pour devenir conducteur routier de voyageurs, il faut être titulaire du permis de conduire D – accessible à partir de 21 ans et sous condition d’avoir le permis B – et posséder l’un de ces diplômes :

  • la FIMO (Formation Initiale Minimale Obligatoire) : elle est d’une durée de 140 heures et permet au conducteur d’exercer son métier dans le respect de la sécurité et de la réglementation professionnelle en assurant un service de qualité ;
  • la FCO (Formation Continue Obligatoire) : d’une durée de 35 heures, la formation FCO pour le transport des voyageurs permet au conducteur d’actualiser ses connaissances et de parfaire sa pratique en matière de sécurité et de réglementation professionnelle. Tout comme la formation FCO transport de marchandises, elle doit être renouvelée tous les 5 ans ;
  • le CAP d’agent d’accueil et de conduite routière, transport de voyageurs ;
  • le BAC Pro transport ;
  • le CFP (Certificat de Formation Professionnelle) conducteur routier, option voyageurs ;
  • le TP (Titre Professionnel) CTRIV – conducteur du transport routier interurbain de voyageurs.

Le permis D est valable pour une durée maximale de :

  • 5 ans pour toute personne âgée de moins de 60 ans ;
  • 1 an à partir de 60 ans.

Pour obtenir son renouvellement, le titulaire est soumis à un examen médical.

Bon à savoir : ce métier est également accessible en contrat de professionnalisation sous 3 conditions : être âgé entre 20 ans et 8 mois et 25 ans révolus pour faire partie des prioritaires, avoir une scolarité de niveau 3ème à terminale, et enfin, posséder le permis B.

Le salaire du conducteur routier de voyageurs

Le salaire brut mensuel d’un conducteur d’autobus débutant avoisine le SMIC, auquel il convient d’ajouter des primes pour conduite de nuit, le dimanche ou les jours fériés. A la RATP : 1 847€ brut hors primes sur 13 mois.

 

Enregistrer