Visiter Lyon : les incontournables

Au confluent du Rhône et de la Saône, à mi chemin entre Paris et Marseille, Lyon est une ville qui a beaucoup à offrir. A la fois proche des Alpes du Nord et de la mer Méditerranée, cette cité plusieurs fois millénaire, fondée par les romains, fut la capitale des Gaules alors nommée « Lugdunum ».

Nous vous proposons ici une promenade à travers les incontournables de Lyon… Suivez-nous !

La colline de Fourvière

Sur la rive droite de la Saône, la basilique Notre-Dame de Fourvière, construite à la fin du XIXème siècle, surplombe la ville depuis le sommet de la colline de Fourvière. Pour y monter, prenez plutôt le vieux funiculaire au charme désuet. Après une visite de la basilique, qui vaut largement le détour, vous pourrez admirer une vue panoramique sur la ville. A proximité, ne ratez surtout pas l’amphithéâtre romain qui accueille chaque été la plupart des spectacles programmés dans le cadre du célèbre festival « Les Nuits de Fourvière ». Pour descendre, empruntez la charmante montée du Gourguillon pour rejoindre le Vieux Lyon.

basilique-fourviere-lyon
La basilique de Notre-Dame de Fourvière
interieur basilique fourviere lyon
L’intérieur de la basilique de Fourvière

 

amphitheatre-romain-lyon
L’amphithéâtre romain

Le Vieux Lyon : les quartiers de Saint-Georges, Saint-Jean et Saint-Paul

Ce serait un non sens de faire l’impasse sur les quartiers du Vieux Lyon ! Classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, vous serez éblouis par la beauté des façades médiévales et Renaissance. La cathédrale Saint-Jean et son horloge astronomique sont également à ne pas manquer. Une autre curiosité du Vieux Lyon est la présence d’environ 200 traboules – passages à travers des cours d’immeuble reliant plusieurs rues -.

cathedral-st-jean-lyon
La Cathédrale Saint-Jean – Vieux Lyon
vieux-Lyon-rue
Vieux Lyon – Quartier Saint-Jean

Ne quittez pas le Vieux-Lyon sans avoir vu le Musée de Gadagne, à l’origine – au XVIème siècle – un hôtel particulier appartenant à une riche famille florentine, les Guadagni ou Gadagne. Aujourd’hui l’hôtel particulier, classé monument historique, abrite le Musée historique de la Ville de Lyon et le Musée de la Marionnette.

vieux lyon tour florentine
La Tour Rose – Vieux Lyon

La Presqu’île

Entre le Rhône et la Saône, la Presqu’île s’étire de la place des Terreaux jusqu’à la Confluence. Commencez votre promenade depuis la place des Terreaux où se situent l’Hôtel de Ville et la célèbre fontaine du sculpteur Bartholdi – qui est aussi l’auteur de la Statue de la Liberté à New York – et le Palais Saint-Pierre – le Musée des Beaux-Arts -. N’hésitez pas à faire une petite pause dans le jardin du Palais Saint-Pierre, un petit havre de paix orné de belles sculptures et d’une jolie petite fontaine.

place des terreaux fontaine Bartholdi
Fontaine Bartholdi – Hôtel de Ville – Place des Terreaux

Juste derrière l’Hôtel de Ville, sur la place de la Comédie, vous découvrirez l’Opéra National de Lyon construit en 1831 et restructuré par l’architecte Jean Nouvel dans les années 80-90. Un dôme en verre coiffe désormais le bâtiment en toute harmonie avec le reste de l’édifice. Un détail non négligeable : conçu par Yann Kersalé, l’éclairage rouge de la verrière du dôme de l’Opéra s’intensifie en fonction de la fréquentation du bâtiment les soirs de représentation.

opera-lyon
Opéra National de Lyon – Source : https://www.guide-lyon.fr/opera-de-lyon

La presqu’île abrite aussi les rues les plus commerciales de Lyon, vous trouverez dans la rue de la République et les rues parallèles aussi bien les grandes chaînes de magasins que les boutiques chics de la Haute-Couture française.

Si vous vous trouvez à Lyon au printemps, rendez-vous sur la place des Célestins, sans doute l’une des plus belles places de Lyon. Elle est dominée  par le Théâtre des Célestins  et entourée des magnolias. Quand ces derniers sont en fleurs, l’air embaume et le spectacle est époustouflant, un véritable ravissement pour les yeux !

place celestins lyon
Place des Célestins – Source : https://www.flickr.com/photos/29248605@N07/13605243345

Plus au sud se trouve la Place Bellecour, la cinquième plus grande place de France et la plus grande de Lyon. En son centre se trouve une statue équestre de Louis XIV installée en 1825, qui est l’œuvre de François-Frédéric Lemot.

place bellecour lyon
Place Bellecour

Si vous aimez les antiquités, alors un petit tour s’impose dans le quartier Auguste Comte attenant à la place Bellecour. Rue Auguste Comte est une concentration de boutiques d’antiquaires, galeries d’art, magasins de meubles design, boutiques chics…

Plus au sud est située la basilique Saint-Martin d’Ainay, en direction de Perrache. Classée monument historique, la basilique est une ancienne église de style roman datant du XIIème siècle.

La Confluence

Comme son nom l’indique le nouveau quartier de la Confluence se trouve à la pointe de la Presqu’île, à la confluence du Rhône et de la Saône. Le quartier est accessible par le tram (T1) depuis la gare de Perrache ou par bateau « le vaporetto ». Lyon Confluence ne vous laissera pas indifférent, avec ses immeubles au design futuriste, sa darse qui accueille un petit port de plaisance, son centre commercial, ses bars et restaurants branchés dans un environnement verdoyant au bord de la Saône.

immeuble confluence lyon
Immeuble dans le quartier de la Confluence
vaporetto confluence lyon
Le vaporetto et la darse de Lyon Confluence

Non loin de là, le musée des Confluences – musée d’histoire naturelle – étonne par son architecture déconstructiviste depuis l’année 2014. Son jardin permet de relier les promenades sur les bords de la Saône et du Rhône.

musee-des-confluences lyon
Le musée des Confluences

Les Berges du Rhône

Sur la rive gauche du Rhône, en plein centre de Lyon, sur 5 km les berges du Rhône sont dédiées à la promenade, à la détente et aux loisirs urbains. De nombreuses péniches abritent restaurants, bars et discothèques au fil de l’eau.

berges rhone lyon
Les berges du Rhône

Le Parc de la Tête d’Or

Avec ses 117 hectares, le Parc de la Tête d’Or est le plus grand et le plus anglais – par le style – des parcs urbains français. Au centre de l’aménagement paysager se trouve un lac de 16 hectares. Sept entrées permettent d’accéder au parc et à l’ensemble des loisirs proposés : promenades nautiques – barques, pédalos…-, zoo – gratuit -, manèges, boutiques, guinguettes, balades en poney, jardin botanique.

Les grandes pelouses à l’anglaise et de nombreux bosquets d’arbres plus que centenaires  caractérisent le paysage du parc. Sa roseraie de 40 000 m² avec 30 000 variétés de roses est tout simplement impressionnante. Quant au jardin botanique et aux serres, ils abritent pratiquement toute la diversité végétale de la planète ! Ils contiennent l’une des plus riches collections d’Europe avec 16 000 espèces de plantes qu’on peut y observer.

parc de la tete d-or lyon
L’entrée principale du parc de la Tête d’Or
parc tete d-or automne lyon
L’automne au parc de la Tête d’Or

Quais de Saône

Les quais de Saône, réaménagés récemment, offre un parcours de promenade sur 15 km. C’est peut être l’une des plus belles balades de Lyon. En longeant les berges, admirez les façades ocres et rosées des immeubles et leurs reflets dans la Saône, les jolis ponts et passerelles reliant les deux rives, la vue sur la basilique de Fourvière et le Vieux-Lyon… Tous les week-ends les bouquinistes ouvrent leurs boutiques sur le quai de la Pêcherie  pour le plus grand bonheur des amateurs de lecture, de livres anciens, de beaux livres, de gravures… Par une matinée ensoleillée, plongez-vous dans l’ambiance colorée et animée du marché alimentaire du quai Saint-Antoine. Après le marché, les lyonnais raffolent de déguster des huîtres dans les guinguettes et les restaurants qui longent le quai, ne manquez surtout pas cette atmosphère de dolce vita !

Les pentes et le quartier de la Croix-Rousse

Les pentes de la Croix-Rousse sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995. Pittoresques et vivantes, les pentes de la Croix-Rousse furent autrefois le quartier des canuts – ouvriers de l’industrie de la soie -. L’architecture des immeubles de canuts, qui caractérisent le quartier, est spécialement adaptée au métier du tissage. Justement, c’est cette continuité architecturale qui a valu aux pentes leur classement dans le patrimoine de l’UNESCO. Le quartier compte un grand nombre de traboules qui permettaient de transporter les rouleaux de soie, par mauvais temps, sans les abimer. La traboule de la Cour des Voraces – place Colbert – est l’une des plus célèbres, elle vaut vraiment le détour.

cour des voraces lyon
La Cour des Voraces – Traboule Lyon

Accrochée à la colline, les pentes permettent d’accéder au plateau de la Croix-Rousse grâce à de nombreuses montées. Le  quartier abrite aussi plusieurs vestiges de l’époque romaine dont l’amphithéâtre des trois Gaules. Pour monter à la Croix-Rousse, nous vous conseillons de prendre la Montée de la Grand’Côte qui débouche sur une esplanade d’où vous pouvez profiter d’une vue sublime sur la ville.

montee-grand-cote-lyon
Les pentes de la Croix-Rousse – Montée de la Grand’Côte

La Croix-Rousse, à la fois bohême et chic, est presqu’un village dans la ville. Le boulevard de la Croix-Rousse accueille tous les jours de la semaine, sauf les lundis, un immense marché alimentaire. N’hésitez pas à faire une pause apéro après avoir acheté quelques tommes de chèvre ou des olives, installez-vous sur l’une des terrasses du boulevard. Tout comme sur les quais de Saône, vous pouvez aussi déguster des huîtres et des fruits de mer.

A l’extrémité du boulevard, ne ratez pas le Gros Caillou – un caillou de plus de 150 000 ans -, qui est le symbole du quartier, profitez-en pour prendre une petite pause sur les gradins pour admirer le panorama sur la ville.

Au numéro 87 de la Grande rue de la Croix-Rousse un jardin « extraordinaire » vous tend les bras, c’est le jardin Rosa Mir, créé par Jules Senis, un artisan maçon carreleur. Depuis 1987, le jardin est classé monument historique. Jules Senis met plus de 20 ans à construire son jardin dédié à sa mère Rosa Mir Mercader et à la Vierge Marie. Le jardin a des airs du « Palais Idéal du Facteur Cheval » dans la Drôme. Réalisé avec des galets, des pierres et des coquillages, il est ouvert à la visite libre tous les samedis de 14h à 18h, d’avril à octobre.

croix-rousse-jardin-rosa-mir
Le Jardin Rosa Mir – Croix Rousse – Source : https://www.happycurio.com/2017/05/27/rosa-mir-un-curieux-jardin-cache-a-la-croix-rousse/

Ne terminez pas votre balade de la Croix-Rousse et de ses pentes sans prendre un verre sur la place Sathonay, certainement l’une des places les plus charmantes de Lyon. La place Sathonay est une place carrée située au bas des pentes, pas loin de la place des Terreaux. A l’ombre des marronniers, l’ambiance est celle d’un village du sud de la France. C’est le lieu de rendez-vous des joueurs de pétanque ou de molki, des familles avec leurs enfants, des jeunes et des anciens. Les cafés et les restaurants qui entourent la place ne se désemplissent pas, tout comme sur la place Fernand Rey qui est juste à côté.

Place-Sathonay-Lyon
La place Sathonay – Source : https://www.grapheine.com/city-guide-lyon/on-the-grid-15-place-sathonay

Nous espérons que cet article vous aura donné l’envie de visiter Lyon… Toutefois, nous nous sommes limités ici à quelques incontournables à ne pas manquer, mais Lyon est bien plus que cet aperçu, nous vous invitons à le découvrir par vous mêmes, vous ne serez pas déçus !

Bonne visite …