trekking altitude

Cordillère des Andes, Kilimanjaro, Mont-Blanc, Himalaya… l’exploration des plus hauts sommets du globe est une formidable aventure, mais aussi un véritable challenge sportif ! Comment se préparer ? Quelle destination privilégier ? Vers quel niveau de circuit s’orienter ? Atout Homme vous dit tout !

trekking altitude

6 niveaux de dificultés à connaître

Tirawa, le spécialiste des voyages originaux hors de sentiers battus, a conçu différents circuits de treks et de randonnées dont le niveau de difficulté s’étant de 1 (très facile) à 6 (extrêmement difficile). Tirawa s’appuie sur un système de cotation qui englobe la difficulté physique du programme et les conditions de marche : l’altitude, la météo, l’état des sentiers etc.

 

1. Trek de niveau très facile

Le trek de niveau très facile s’adresse aux voyageurs curieux souhaitant découvrir de nouveaux horizons. Les marches ponctuelles qui composent les circuits de niveau très facile ne nécessitent pas de compétences sportives spécifiques.

Exemples de circuits Tirawa très faciles en Namibie

 

2. Trek de niveau facile

Le trek de niveau facile s’adresse aux marcheurs occasionnels qui pratiquent une activité sportive d’entretien. Même si les circuits Tirawa de niveau facile ne présentent pas de difficultés liées à l’altitude, les journées de marche peuvent tout de même durer entre 3 et 5h.

Il est alors conseillé 2 mois avant le départ, de marcher 5-10 km les weekends, sur des sentiers présentant un dénivelé de 500 m environ.

 

3. Trek de  niveau modéré

Les treks Tirawa de niveau modéré comprennent des journées de marche allant de 5 à 7 heures, ce qui représente 10 à 15 km de marche avec un dénivelé de 500-800 mètres. 2 mois avant le départ, il est recommandé de pratiquer des sports d’endurance comme le footing, le vélo, la marche ou la natation.

Exemples de circuits Tirawa modérés en Birmanie

 

4. Trek de niveau soutenu

Ce niveau de trek en altitude s’adresse aux sportifs bien entrainés, capables de marcher 15 à 20 km par jour et d’enchaîner 6 à 8h de marche.

Un ou plusieurs cols d’altitude (plus de 5000 m) peuvent faire partie d’un trek de niveau modéré. Les marcheurs devront donc s’entrainer tout au long de l’année et intensifier leurs efforts 3-4 mois avant le départ (randonnée, footing, vélo etc.).

 

5. Trek de niveau très soutenu

Les treks de niveau très soutenu s’adressent aux sportifs confirmés qui ont une expérience préalable du trekking d’altitude au Pérou, au Népal ou en France (le Mont-Blanc). Ces treks comprennent entre 15 et 25 jours de marche avec des étapes de 6 a 9h et/ou des ascensions rapides en altitude.

Tout participant à un trek de niveau très soutenu doit pratiquer la marche en montagne en complément d’un sport d’endurance et être capable de supporter l’altitude et ses conditions climatiques rigoureuses.

 

6. Trek de niveau extrêmement difficile

Ces treks sont considérés comme des exploits sportifs et personnels tant le niveau technique requit est exigeant. Ces circuits s’adressent donc à des marcheurs :

  • Capables de marcher 6 à 10h par jour avec des dénivelés importants
  • Capables de s’adapter aux conditions d’altitude (oxygène, climat etc.)
  • Dotés de compétences d’alpinisme (ex : la marche sur glacier en crampons piolet)