Samedi 1er juillet, les coureurs du Tour de France s’élanceront de Düsseldorf, en Allemagne, pour trois semaines de compétition. 22 équipes de 9 coureurs, prêts à en découdre pour arriver en jaune sur les Champs-Elysées dimanche 23 juillet – ou simplement pour les rallier, ces Champs-Elysées. Combien de kilomètres à parcourir, de cols à gravir, de crampes à gérer ?

Le parcours du Tour de France 2017. Photo www.letour.fr

5 kinés par équipe

Pour aider les cyclistes dans l’épreuve reine du cyclisme mondial, pas moins de cinq kinés sont affectés dans chaque équipe. Un kiné pour deux coureurs. Leur rôle est primordial. Bien sûr, il y a les séances de massage de plus d’une heure au soir de chaque étape, pour détendre des mollets tendus, des dos contractés ou des douleurs en tout genre. Des massages qui peuvent s’effectuer avec des gels de soins tels qu’en propose Kine Médical, spécialisé dans les produits naturels au service des professionnels de santé. Bien sûr, il y a les conseils médicaux à délivrer avec les médecins au départ de chaque étape. Il y a la gymnastique médicale, pour retrouver ses capacités sportives et repartir en forme le lendemain.

Les kinés, des nounous à temps plein

Mais les kinés du tour, ce sont aussi un peu les nounous des coureurs. le matin, ils s’inquiètent que les coureurs ne manquent de rien. On prépare les bidons (100 à 200 en fonction de la chaleur) et les collations. On effectue parfois quelques massages avant le départ. Certains partent aux points de ravitaillement pour distribuer, au moment voulu, les musettes avec les collations… Quel pire ennemi, pour le cycliste, que la fringale au pied d’un col ?

Protéger le cycliste

Le rôle du kiné, c’est également protéger le cycliste. Des blessures bien sûr, mais également des journalistes et des conditions météo (par exemple en le massant avec une huile en cas de pluie). En cas de victoire, le kiné accompagnera le coureur jusqu’au podium.  Lors des massages du soir, le kiné écoute, rassure, déstresse le cycliste. Son rôle comporte donc une dimension autant psychologique que physique.

Pas de repos pour les braves

Quid des journées de repos ? Le Tour de France comporte, on le sait, deux journées de repos. Pour autant, les kinés ne chôment pas et préparent le reste de la course en faisant des courses pour les ravitaillements et en préparant les musettes à l’avance. Heureusement, la Grande Boucle ne dure que trois semaines !

Les massages sont indispensables pour recouvrer ses capacités physiques après chaque étape. Photo Pixabay

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer