Qu’est-ce que le prêt in fine ?

Prêt in fine définition, conseil défiscalisation bien immobilier, réduire ses impôts

Si vous aspirez à payer moins d’impôts grâce à un investissement immobilier à Lyon par exemple, le prêt in fine peut être une solution en fonction du type d’acquisition que vous faite et de votre situation fiscale. Que vous cherchiez à profiter de la défiscalisation de la loi Duflot ou alors de celle octroyée en faveur d’un investissement avec la loi Malraux, Censi-Bouvard, etc., vous pouvez souscrire à un prêt in fine.

Source : Gettyimages
Source : Gettyimages

Définition du prêt in fine

Pendant la durée d’un prêt in fine, seul les intérêts doivent être remboursés (contrairement à un prêt amortissable par exemple). En conséquence, vous aurez des mensualités plus faibles et toujours du même montant. En contre partie, le capital devra être remboursé en une seule fois à la date de votre échéance. Il faut savoir que les intérêts payés sont aussi plus importants que dans le cadre d’un prêt amortissable. En revanche, ils sont déductibles de vos impôts !

Dans quel cas souscrire à un prêt in fine ?

Avec ce type de prêt, il est primordial de mettre en place dès le départ, une stratégie de remboursement et de ne pas simplement se contenter de payer les mensualités en attendant le dernier moment.

Source : Gettyimages
Source : Gettyimages

Ce prêt est donc particulièrement intéressant :
–    si vous avez des revenus fonciers conséquent vous permettant cela ;
–    si vous êtes dans une tranche marginale d’imposition de 45 % ;
–    si vous avez déjà un capital financier ;

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les placements immobiliers, ainsi que sur les différents prêts possibles, rendez-vous sur www.immobilier-patrimoine.fr.