Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Fondée sur des techniques manuelles, l’ostéopathie vise à rétablir (ou à maintenir) un fonctionnement harmonieux entre les structures musculosquelettiques, neurologiques, viscérales et crâniennes. La médecine ostéopatique est avant tout préventive mais aussi curative pour certains types de pathologies. Cette discipline met l’accent sur l’unité du corps. Si l’une des structures du corps est perturbée dans son fonctionnement, cela aura une répercussion sur d’autres structures par le biais des corrélations tissulaires.

osteopathieLa nouvelle norme européenne publiée en septembre 2015 définit l’ostéopathie de la manière suivante : «Ostéopathie : discipline de la santé de premier contact centrée sur le patient, qui met l’accent sur la relation entre les structures et les fonctions du corps, stimule la faculté naturelle du corps à s’autoguérir et favorise une approche globale de la personne pour tout ce qui concerne la santé et le développement de la bonne santé, principalement par le biais d’un traitement manuel.» (source : http://www.osteopathe-syndicat.fr/qu-est-ce-que-l-osteopathie).

L’ostéopathie a été créée en 1874 par le médecin américain Adrew Taylor Still. Il formula les premiers fondements de cet nouvel art thérapeutique, qui consiste à considérer l’être humain dans sa globalité sans se focaliser sur le traitement d’une maladie en particulier. L’objectif étant d’aider le patient à conserver sa santé et de renforcer ses systèmes de défense pour prévenir d’éventuelles maladies.

Principes fondamentaux de l’ostéopathie

La théorie ostéopathique se repose sur quatre principes fondamentaux :

  1. Le premier principe affirme que la structure gouverne la fonction. Les diverses fonctions du corps sont en interdépendance avec la structure du système biomécanique : par exemple, le tube digestif est la structure et la digestion en est la fonction. Un dysfonctionnement au niveau des tissus auront une incidence sur le bon fonctionnement d’un organe et vice versa.
  2. Le deuxième stipule que le corps est un tout indivisible et il faut le considérer dans sa globalité. Si un déséquilibre existe dans une structure, celui-ci entraîne une réaction dans les structures voisines et des mouvements de compensation peuvent s’installer. Ces derniers forment une chaîne lésionnelle qui risquent d’occasionner des symptômes à distance du trouble initial.
  3. Le corps a le pouvoir d’auto-guérison. Les cellules du corps sont renouvellées de manière constante, ce qui permet au corps de remplacer et de réparer les tissus endommagés. Un déséquilibre ostéopathique peut perturber le pouvoir d’auto-guérison du corps, mais une fois que les blocages sont éliminés, le corps retrouve sont équilibre.
  4. Le quatrième principe concerne la loi de l’artère. Une bonne circulation artérielle est capitale pour le bon fonctionnement du corps et pour le renouvellement cellulaire, qu’il s’agisse de la circulation veineuse, nerveuse ou lymphatique. La compression des artères peut freiner et même empêcher le renouvellement des cellules. L’ostéopathe a pour rôle de favoriser une bonne irrigation et ainsi de permettre un renouvellement cellulaire optimal.

Quelles sont les indications principales de l’ostéopathie ?

squelette osteopathieDu point de vue ostéopathique, les maux physiques et psychologiques ont des répercussions dans tout le corps. Pour pouvoir soigner un problème particulier, l’ostéopathe doit rétablir l’harmonie dans l’ensemble du système musculosquelettique mais aussi sur d’autres systèmes (circulation, irrigation…).

La principale indication de l’ostéopathie est le soulagement des douleurs comme le mal de dos ou la lombalgie. Mais étant une approche globale, la technique ostéopathique est utilisée aussi bien en préventive qu’en curative contre de nombreux maux.

Indications de base de l’ostéopathie :

  • Maux de dos et la lombalgie
  • Arthrite
  • Entorses, foulures, tendinites…
  • Douleurs dans les cervicales
  • Syndrome du canal carpien
  • Douleurs postopératoires
  • Fibromalgie
  • Sciatique
  • Hernie discale…

Indications concernant les troubles chroniques :

  • Faciliter la grossesse et l’accouchement
  • Hypertension
  • Menstruations douloureuses
  • Troubles fonctionnels intestinaux
  • Migraine
  • Dépression
  • Stress, anxiété, troubles du sommeil

Le métier d’ostéopathe

seance metier osteopathePour pouvoir exercer le métier d’ostéopathe, il faut obtenir le DO (Diplôme d’Ostéopathe). Celui-ci se prépare en cinq années après le baccalauréat dans les établissements agréés par le ministère de la Santé. L’enseignement consiste en une connaissance approfondie de l’anatomie, de la physiologie et de la pathologie.

La plupart des ostéopathes exercent en libéral dans un cabinet privé. Cependant il est également possible d’être salarié dans des établissement comme des maisons de retraite médicalisées, clubs sportifs ou encore dans des hôpitaux et des cliniques privées.

L’Ostéopathie est une thérapie manuelle et l’osthéopathe vise à restaurer la mobilité et l’élasticité des tissus afin d’améliorer et maintenir la santé.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de Syndicat Français des Ostéopathes – SFDO  ou le site de l’ostéopathie.