L’histoire de la maison écologique

L’histoire de la maison écologique

- dansMaison & jardin
184
0

Depuis les années 2000, de plus en plus de propriétaires optent pour la construction d’une maison écologique, à savoir une peu énergivore. Pour ce faire, ils utilisent les matériaux adéquats (du bois, très isolant par exemple), des plans de maison intelligents (baies vitrées plein sud pour laisser entrer la chaleur et la lumière du soleil, entrée de garage au nord par exemple) ou encore des appareils ménagers économes.

Le modèle allemand en matière de maison écologique

Il faut dire que l’écologie est un sujet qui préoccupe de plus en plus les Français. Mais comment est née la maison écologique ? Sans surprise, c’est en Allemagne, dans les années 70, que la construction de maisons écologiques a fait ses premiers pas.. Il faut dire que l’Allemagne a toujours dû composer avec un déficit de matières premières. Ils ont donc appris à se servir de l’argile, du bois et de la terre.

La maison écologique fait la part belle à la lumière naturelle ! Photo Satov
La maison écologique fait la part belle à la lumière naturelle ! Photo Satov

Avec la crise des années 70, certains architectes se penchent sur la question de comment concilier économie et écologie.  Constructions solaires et constructions en torchis ont alors le vent en poupe. Il faut attendre les années 80 et 90 pour que les constructeurs en Vendée et partout en France se mettent aux maisons écologiques, encouragés par les accords de Rio (1992) et de Kyoto (1997), qui incitent à utiliser les ressources pour notre environnement.

La maison passive, la « passive haus »

Le concept de maison passive à proprement parlé naît encore une fois en Allemagne, dans les années 1991-1997. L’ingénieur Wolfgang Feist développe la « passive haus« , maison à très faible consommation énergétique grâce aux apports solaires et à un excellente isolation des bâtiments (on installe notamment des fenêtres triple vitrage). L’énergie dégagée par les personnes et les appareils suffit à garder une température constante. Le principal avantage ? proposer une diminution des coûts de chauffage.

En France, l’importance des règlementations thermiques

En France, une des principales avancées est la création, en 1996, de l’association « Haute Qualité Environnementale » (HQE), qui deviendra un label reconnu. On note également le Grenelle de l’environnement, en 2007, ou encore les RT 2005 et RT 2012 (réglementations thermiques) qui imposent des normes strictes aux nouvelles constructions en termes de consommation d’énergie. Les maisons contemporaines neuves en Vendée, en région parisienne ou ailleurs doivent donc les respecter. La France commence enfin à rattraper son retard sur ses voisins allemands.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *