Vous avez beau être un pro du bricolage, il est parfois difficile d’en maîtriser tous les termes techniques ! Aujourd’hui on fait le point sur la lasure : quelles sont ses utilisations et quelles sont les différences entre la lasure et une peinture ou un vernis classique ?

Lasure ou peinture ? les deux techniques ont leurs adeptes ! Photo Free Digital Photo

La lasure, un produit pour les matériaux poreux

Contrairement à la peinture ou vernis, la lasure s’emploie exclusivement sur des matériaux poreux comme le bois. Elle est, par conséquent, non-filmogène, contrairement à la peinture : elle ne crée pas de film de protection sur les surfaces qu’elle recouvre, elle la pénètre. Ce qui signifie également qu’elle ne s’écaille pas.

La lasure bois possède plusieurs avantages majeurs :

  • Elle est idéale si vous souhaitez teinter délicatement un bois et conserver les veines qui le parcourent
  • Elle ne s’écaille pas
  • Elle peut être lessivée
  • Elle laisse respirer le bois

De plus, les lasures teintées font barrage aux rayons ultra-violets, grâce aux pigments qu’elles contiennent. Or, ce sont ces mêmes rayons UV qui sont responsables de l’aspect grisâtre des bois.

Quelles utilisations pour la lasure ?

La lasure peut ainsi être utilisée dans un but préventif : elle permettra de protéger le matériau de votre choix des agressions. Elle est donc fortement recommandée pour un usage extérieur (même si elle peut aussi s’utiliser en intérieur),  pour protéger des parasites, mais aussi des dégradations provoquées par la lumière du soleil et l’humidité. Lasure acrylique ou lasure à base de résine vous permettront ainsi de prolonger la durée de vie de vos volets, clôtures, ou encore lambris de bois… tout en leur donnant la teinte de votre choix.

Certains, cependant, préféreront une peinture extérieure classique. Car à l’usage, la lasure a tendance à fariner, et une nouvelle application est nécessaire au bout de quelques années.

Enregistrer

Enregistrer