Installation du coffret électrique de votre logement

Installation du coffret électrique de votre logement

- dansMaison & jardin
285
0

Un coffret (ou tableau) électrique est un système de sécurisation du réseau électrique de votre logement. Il est le centre de distribution du courant et regroupe tous les modules nécessaires pour éviter les accidents. C’est pourquoi si votre coffret électrique n’est plus aux normes, il vous faut impérativement en poser un nouveau. Et on vous explique comment faire.

Outils et matériel électrique

tableau-electrique

Vous vous en doutez, il va vous falloir investir dans un tableau électrique, mais pas que. Voici tout le matériel électrique que vous devez avoir pour une installation réussie :

  • Un tableau électrique et sa gaine technique GTL ;
  • Un parafoudre ;
  • Autant de disjoncteurs divisionnaires que de circuits à protéger ;
  • Un interrupteur différentiel de 30 MA par rangée ;
  • Des barrettes de connexion ;
  • Des points de transition ;
  • Des caches à fixer ;
  • Un télérupteur (facultatif) ;
  • Un contacteur jour/nuit (facultatif) ;
  • Une minuterie d’éclairage (facultatif).

Le télérupteur sert à commander l’éclairage à partir de plusieurs interrupteurs, le contacteur jour/nuit n’est indiqué que si vous êtes un abonné heures creuses d’EDF, et la minuterie d’éclairage assure l’extinction automatique des feux à une heure précise. Ces modules ne sont pas indispensables pour l’installation du coffret électrique, mais peuvent être très pratique.

Au niveau des outils de bricolage, il ne vous faudra qu’une pince coupante, une pince à dénuder, un jeu de tournevis, une perceuse-visseuse ainsi que des étiquettes pour réaliser avec brio l’installation de votre tableau électrique.

/ !\ Précautions d’usage : Avant toute intervention, coupez l’alimentation générale du logement. Respectez toujours les consignes d’utilisation et les consignes de sécurité figurant sur la notice du matériel électrique utilisé.

Poser le tableau et installer les modules

Coffret électrique Legrand pré-équipé
Coffret électrique Legrand pré-équipé

La première chose à faire pour vous est de relever sur votre ancien tableau les différentes lignes qui y passent, puis de les étiqueter pour ne pas oublier quelle ligne correspond à quoi. Ensuite, vous devez retirer le capot de votre tableau neuf et placer son cadre contre le mur. Fixez alors ce dernier à l’aide de vis, après avoir bien sûr retiré votre ancien coffret.

Une fois cette base installée, vous allez pouvoir commencer le plus gros du travail : la mise en place des modules et le raccordement des circuits. Pour une installation plus facile, nous vous conseillons d’investir dans un coffret électrique Legrand pré-équipé contenant déjà des disjoncteurs et des interrupteurs différentiels.

Si ce n’est pas le cas, posez au départ de chaque rangée un interrupteur différentiel de 30 MA, puis installez autant de disjoncteurs divisionnaires que de circuits à protéger. Avec vos lignes étiquetées, vous devriez vite vous y retrouver. N’oubliez pas non plus d’installer le parafoudre, car il s’agit du premier rempart de sécurité du réseau électrique du logement.

Pas besoin d’outils spécifiques : les modules d’un tableau se clipsent simplement. Cependant, en fonction de la surface habitable de votre logement, un certain nombre d’interrupteurs différentiels vous sont imposés. La norme est de minimum deux interrupteurs différentiels pour une surface habitable inférieure ou égale à 35 m².

De plus, vous devez installer vos disjoncteurs divisionnaires par ordre décroissant de puissance. Il existe en effet différentes puissances de disjoncteurs selon les circuits à protéger : 10 A pour l’éclairage, 16 A pour les prises de courants, 20 A pour les gros électroménagers et 32 A pour une plaque de cuisson ou cuisinière électrique.

Enfin, vous pouvez clipser au coffret vos autres modules (télérupteur, minuterie, etc.).

Raccorder les circuits et mettre en route le coffret

tableau-electrique-travaux

Une fois tous vos modules en place sur votre coffret électrique, vous devez ensuite utiliser vos barrettes de connexion afin de relier tous les disjoncteurs divisionnaires d’une rangée à son interrupteur différentiel. Si vos barrettes de connexion sont trop grandes, pas de panique : elles se coupent facilement à l’aide d’une pince coupante.

Ensuite, vous allez passer à l’étape la plus minutieuse de cette installation : le raccordement des circuits. Prenez vos circuits étiquetés  puis dénudez chaque fil électrique sur 8 à 10 millimètres. Raccordez ensuite chaque ligne aux bornes de son disjoncteur divisionnaire dédié. Les bornes se situent en bas des modules.

Pour relier les fils de la bonne façon, vous devez reliez les fils bleus des circuits sur les bornes neutres des disjoncteurs, et les fils rouges des circuits sur les bornes de phase des disjoncteurs. Vous devez ensuite raccorder ces circuits sur le premier module de la rangée. Il vous restera deux câbles venant du disjoncteur d’abonné.

Vous devez relier ces deux câbles aux deux borniers d’alimentation du tableau électrique : le bleu sur le bornier neutre et le rouge sur le bornier de phase. Raccordez ensuite en bas du tableau tous les câbles verts et jaunes (circuits de terre), puis branchez l’arrivée de terre au bornier vert. Vous pouvez alors fermer les espaces vides du tableau avec des caches.

N’oubliez pas de repérer chacun des modules du tableau avec une étiquette afin de ne pas vous y perdre et savoir en un coup d’œil quel disjoncteur protège quel circuit. Replacez ensuite le capot du coffret. Il ne vous reste plus qu’à remettre le courant dans votre logement, puis d’enclencher tous les modules du coffret pour vérifier votre installation.

Si un problème survient, contactez rapidement un professionnel de l’électricité. Sinon, c’est tout bon !

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *