Couette ou pas couette : focus sur les lits des Européens

Vous êtes plutôt team couette ou draps ? Grand lit ou lits jumeaux ?

Même si la façon de faire son lit a tendance à se standardiser ces dernières années avec le développement de grandes chaines de magasin (suédoise notamment), il n’en reste pas moins que certaines spécificités demeurent entre les pays.  En jetant un œil sur leur chambre à coucher, on fait le point sur les habitudes de nos amis européens en la matière. Montre-moi ton lit et je te dirais qui tu es, pourrait tout aussi bien être le titre de cet article…

Couette ou pas couette : comment fait-on son lit chez nos voisins européens ?
Couette ou pas couette : comment fait-on son lit chez nos voisins européens ?

En Allemagne : la couette sinon rien

Les Allemands sont de grands amateurs de couette. Chez eux point de lit en portefeuille, le cérémonial pour faire le lit est simplifié depuis bien longtemps : il suffit juste de remettre correctement la couette en duvet de canard qui leur a fait passer une bonne nuit.  Outre-Rhin, la couette en duvet d’oie ou en matière synthétique règne en maître.

Mais ce qui fait la particularité de nos voisins allemands, c’est que chacun a la sienne et qu’ils dorment sur des lits jumeaux accolés. Fini les disputes parce qu’on s’est retrouvé privé de couette une bonne partie de la nuit. Avoir sa propre couette, est un luxe que beaucoup de personnes qui se réveillent avec les pieds froids tous les matins, aimeraient mettre en pratique chez eux!

Au Portugal : on aime les oreillers

Au Portugal ne cherchez pas les traversins sur les lits, ici on aime les oreillers. Et la couette d’inspiration nordique n’est bien souvent pratiquée que par les jeunes urbains.

La composition du lit reste au Portugal encore très traditionnelle à l’heure actuelle : drap plat, drap de dessous, couverture et couvre-lit. Cela pour une raison toute simple et pratique : la technique des couches reste un bon moyen pour rapidement réguler la température du lit dès les premiers jours de printemps !

En Grèce : on aime les chambres épurées

En Grèce les chambres à coucher sont bien souvent uniquement composées d’un lit à deux places (que l’on nomme là-bas « lit français ») et d’une commode avec un miroir. Pas de superflu !

Si la chambre à coucher n’est pas pour les Grecques la pièce la plus importante de la maison, c’est parce que chez eux on prend de plus en plus l’habitude de dormir hors de la chambre et notamment sur le canapé lit devant la télévision. D’où la grosse tendance de ces dernières années : la couverture chauffante, afin de s’endormir bien au chaud devant un match de foot.

En France : on aime le grand lit double

En France le traditionnel lit bordé laisse de plus en plus la place à la couette depuis ces vingt dernières années. La couette a su conquérir notre lit et nos cœurs.
Mais à l’inverse des Allemands, les Français ne mettent qu’une seule couette par lit. Que ce soit due à un certain romantisme (ou par habitude diront les plus médisants), nous restons très attachés à notre grand lit double…

Pour plus d’informations sur le sujet, nous vous conseillons la lecture du passionnant livre de Pascal Dibie aux éditions Métailié : Ethnologie de la chambre à coucher (http://editions-metailie.com/)