Zoom sur la cigarette électronique

Zoom sur la cigarette électronique

E-cigarette, e-cig ou cigarette électronique, e-cigare, e-pipe… que de noms pour la même chose ! Tous ces termes définissent en effet des dispositifs électroniques identiques permettant de fumer ou « vaper ». Seules les formes, plus ou moins originales, sont différentes. S’ils deviennent de plus en plus populaires, beaucoup entendent parler de ces dispositifs sans savoir de quoi il s’agit. Et si on faisait le point ?

Qu’est-ce que la cigarette électronique ?

vapoter

La cigarette électronique est un dispositif électronique générant un aérosol destiné à être inhalé. Elle produit de la vapeur ressemblant à la fumée produite par la combustion du tabac, mais sa composition est différente. Elle peut être ainsi aromatisée et contenir ou pas de la nicotine.

La cigarette électronique est ainsi un outil technologique composé de plusieurs éléments : une batterie, un atomiseur, un réservoir et de l’e liquide. Le principe d’utilisation est simple : la cigarette va chauffer le liquide contenu dans le réservoir grâce à une résistance chauffante (l’atomiseur), ce qui va produire la vapeur à inhaler.

Les utilisateurs de cigarettes électroniques ne se considèrent pas comme des « fumeurs » mais comme des « vapoteurs ». Ils préfèrent ainsi le terme « vapoter » ou « vaper » au terme « fumer », même si la cigarette électronique reproduit justement l’effet de contraction de la gorge au passage de la fumée, aussi appelé le « hit ».

Bien que présentée comme un outil de sevrage au tabac, notamment en reproduisant le « hit » et en étant moins nocive, la cigarette électronique n’est pas considérée comme un médicament.

Un dispositif moins dangereux que le tabac

e-cigarette

Ce qui fait surtout la popularité de la cigarette électronique, c’est qu’elle est bien moins nocive que le tabac. Et oui, elle peut même être utilisée comme outil de sevrage tabagique, c’est pour dire !

En effet, par rapport au mode de consommation du tabac par combustion, l’utilisation d’e liquides chauffés réduit significativement voire supprime les risques de développer des maladies lourdes et graves comme les cancers. Il y a donc moins de probabilité pour fumeur exclusif d’e-cigarettes de développer des maladies imputables au tabac, qui tue chaque année plus de 70 000 personnes en France.

De plus, la vapeur de l’e-cigarette disparaît à 95% en moins d’une minute, 100 fois plus rapidement que la fumée d’une cigarette classique, ce qui réduit les risques de l’inhaler. Cette vapeur est également exempte des 90 substances toxiques contenues dans la fumée d’une cigarette classique responsables du développement de lourdes pathologies. Ces substances sont, entre autres, le monoxyde de carbone, le plomb, l’arsenic, l’uranium, le mercure, le nickel ou encore le cadmium, qui met 70 ans à être éliminé par le corps.

La cigarette électronique est ainsi en ce sens bien moins toxique que le tabac. Cependant, elle peut contenir de la nicotine, un excitant puissant aux propriétés fortement addictives, et il faut savoir que tous les effets du « vapotage » n’ont pas encore été bien mesurés par les scientifiques. La cigarette électronique n’est donc pas sans danger, car fumer ou « vaper » reste un comportement à risque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *